L’équipe Kalani, c’est qui ? #3

Kalani c’est une petite équipe de motivés qui croient que changer les choses et les façons de produire et de consommer c’est possible. Alors, qui sont les personnes qui travaillent pour rendre ce projet possible ? Pour notre troisième “Meet the team”, on vous présente Audrey Creative Communication Freelancer (Pink is Grey).

Audrey, qui fait partie de l’équipe Kalani depuis le tout tout début de l’aventure, est ce que l’on peut appeler une perle de la communication. Pétillante, souriante, dynamique, multi-tâches et polyvalente.

Et quand je dis polyvalente, je ne mâche pas me mots, en simple… elle sait presque tout faire dans les métiers de la sphère de la communication : des plans stratégiques, du développement d’identité visuelle, des plannings pico-bello, du webdesign, du blog, du copywriting, organisation d’événements, organisation et direction créative de shooting photo/video, du community management, de l’e-mailing, de la communication papier et même du graphisme.

J’oublie certainement certains points, mais cela impressionne déjà. Depuis quelques temps elle dédie sa carrière et son énergie à développer la communication pour des projets entrepreneuriaux durables et humains à taille humaine. Car l’humain elle connaît, elle a un sixième sens couplé à une intelligence émotionnelle qui fait d’elle ce qu’elle est : créative, organisée, elle capte l’essence du projet dès le départ, trouve toujours des solutions et respecte les délais. Alors si vous avez besoin d’un petit coup de pouce dans votre entreprise, n’hésitez pas à la contacter, mais de façon raisonnable car on aussi beaucoup besoin d’elle 🙂 www.pinkisgrey.com.

Pour ce meet the team, je lui ai posé quelques questions. C’est aussi l’occasion de faire un feedback après 2 années de collaboration… déjà !

Petit apparté avant de commencer.

C’est un peu spécial pour moi de répondre à des questions, alors que la plupart du temps, c’est moi qui rédige les articles…, Normalement, j’agis plutôt dans l’ombre, mais je vais me prêter au jeu (initié par moi-même d’ailleurs).

1. Qu’est-ce qui te plait le plus dans le projet Kalani ?

Ce qui me plaît le plus dans le projet Kalani, c’est que ce n’est pas uniquement une marque de linge de lit. C’est un projet humain, avec de réelles valeurs derrières. Pas un concept marketing sur lequel on surf parce que ça fait bien. Il ne s’agit pas que tout soit beau, parfait, (bon on aime bien quand-même que tout soit le plus parfait possible), mais que tout soit fait dans un objectif de développement durable. Que tout au long de chaîne les personnes qui travaillent au projet soient rémunérées de façon juste, que les matériaux utilisés soient écologiques et donc, favorisent un demain meilleur. Qu’on fasse de notre mieux chaque jour.

Ce qui me plaît encore plus, c’est de travailler avec toi, Bruno, passionné, engagé, toujours juste, rempli de compassion et d’idées pour rendre ce monde un peu meilleur. Ça fait plus ou moins 2 années avec Kalani, mais plus de 10 années en tant que collègues où passion et engagement ne font que grandir chaque jour. C’est un vrai bonheur !

2. Quelle a été la meilleure expérience pour toi en travaillant sur la communication de Kalani ?

La carte blanche ! Je me sens libre de faire mon métier comme je l’aime, et de faire ce qui me passionne. J’apprends des nouvelles choses chaque jour. C’est aussi grâce à Kalani que j’ai décidé de quitter mon job et de devenir Feelance. Je ne savais pas trop où j’allais, mais j’étais convaincue que c’était la bonne chose à faire. J’ai décidé de travailler au service de la communication de startup et entreprises avec des valeurs éthiques, de développement durable avec derrière des projets humains. Plus ou moins 2 ans plus tard, je suis encore plus certaine d’avoir fait le bon choix !

 

Je ne sais pas si je peux dire qu’il y a une meilleure expérience sur la communication de Kalani. Clairement, ce que j’aime le plus, c’est organiser les shooting photos, mettre en images, en couleurs, ce qu’on veut exprimer pour la marque.

Mais ce que j’aime encore plus ce sont les challenges que la communication peut représenter, les remises en questions, les adaptations, le fait que rien n’est jamais acquis. Avec Kalani, il s’agit même un peu plus que de communication à proprement parler. Il s’agit aussi d’éducation des gens aux valeurs du développement durable. Et j’avoue que parfois c’est difficile. Comment vraiment toucher le public, comment faire en sorte d’amorcer ce changement. Mais petit à petit, grâce à beaucoup de travail, et d’échanges avec Bruno surtout, on y arrive. Pas aussi vite qu’on voudrait, mais petit à petit, ça devient moins petit.

3. As-tu une anecdote sur Kalani que tu souhaiterais partager ?

Une anecdote… Je ne sais pas si on peut appeler ça comme ça… Mais je me souviens du moment où on cherchait le nom. Oulalala la prise de tête. le nombres de brainstorming par e-mails, en petit déjeûner, à 2, à 3, chacun de notre côté. Avec chaque idée, il y avait toujours un truc qui n’allait pas. Soit le nom de domaine était pris, soit un nom trop semblable existait déjà… trop long, trop court, trop difficile, trop facile, …. et finalement, Fabienne (femme de Bruno) qui en lisant un livre, tombe sur ce prénom qui signifie paradis… Je pense que ça a été le plus joli des hasards… et surtout fini les listes, e-mails à rallonge pour le nom. Nom, qui semble, aujourd’hui, toujours aussi évident.

4. Comment imagines-tu Kalani dans 10 ans ?

Tout d’abord, une petite équipe solide et engagée dans un projet plus qu’une marque. Passer de startup à PME. Une communauté de plus en plus active. Une marque reconnue en Europe (et au-delà pourquoi pas). Des produits toujours intemporels et un programme de recyclage des draps usagers pour réutiliser la matière. Des nouvelles couleurs, des nouveaux produits toujours dans la même optique. Une entreprise humaine avec des valeurs, comme aujourd’hui, mais encore plus ancrée.

5. Quels sont tes draps Kalani préférés ? et pourquoi ?

Alors, j’ai le vilain défaut d’avoir parfois du mal à faire des choix… Donc, je fonctionne avec 4 sets de linge de lit Kalani (je suis une petite chanceuse, j’avoue). Le percale pour l’été, c’est frais et j’aime bien le style un peu chiffonné (je ne repasse rien, donc, ça m’arrange ;)). Le satin blanc pour le côté doux et pour toutes les saisons. J’ai la version en Snow White et en Soft Pink (le soft pink pas trop souvent, parce que l’amoureux préfère le blanc, on va dire ça comme ça). Mais j’alterne le satin avec les autres draps pendant toute l’année. Et enfin, en grande frileuse que je suis… Le premium jersey pour les nuits de fin d’automne et pendant l’hiver. J’adore me glisser dans mon lit et avoir déjà bien chaud. Petite chose que je fais aussi. J’utilise les taies d’oreillers dépareillées pour changer la “déco” du lit.

6. Si tu devais décrire Kalani en 1 seul mot, se serait lequel ?

Passion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.